UNE QUESTION, BESOIN D'AIDE ? Contactez-nous par téléphone

Tous les commerces qui déclarent la TVA doivent impérativement se focaliser sur cet appareil puisqu’il permet d’encaisser les clients et surtout de maîtriser les finances. La machine doit être certifiée, mais l’utilisation peut être chaotique surtout pour les novices. Il existe toutefois des logiciels très fluides et faciles à prendre en main, une petite formation peut s’avérer indispensable afin de jongler avec toutes les fonctionnalités. Cela évite notamment les erreurs préjudiciables pour les professionnels. Aujourd’hui, les caisses sont essentiellement tactiles et elles sont un peu moins complexes à utiliser.

Les caisses enregistreuses sont de vrais ordinateurs

Nous sommes assez loin de l’époque où les caisses enregistreuses ressemblaient à ces systèmes chaotiques avec des touches et un tiroir-caisse. Désormais, le fonctionnement est différent puisque vous possédez un écran tactile. Grâce à ce dernier, vous naviguez beaucoup plus facilement dans toutes les catégories et vous gagnez aussi de la place. Vous êtes finalement face à un ordinateur spécifique qui a besoin d’un logiciel.

  • Le logiciel est indispensable puisqu’il permet de renseigner les stocks, de jongler avec les vendeurs, il enregistre les ventes, le chiffre d’affaires…
  • Vous aurez une interface utilisateur qui sera parfaite pour le point de vente, il s’agit d’un tableau de bord.
  • Grâce à un écran tactile ou une tablette, il est possible de scanner les produits et de réaliser une vente.
  • Le matériel est aussi important, cela permet de gérer les transactions, d’utiliser un tiroir caisse ou encore d’imprimer les tickets de caisse.
  • Le lecteur pour les codes barres est primordial pour faciliter l’enregistrement des achats sans devoir inscrire le montant.
  • Il faut également un lecteur de cartes pour les paiements avec une carte bancaire.

Bien sûr, les caisses enregistreuses sont aujourd’hui reliées à Internet, cela permet de gérer plus facilement tous les stocks, les ventes… Il existe donc deux solutions à la disposition des professionnels.

Le serveur local

Il est tout à fait possible notamment dans les centres commerciaux d’avoir son propre serveur. Cela permet d’agir rapidement dans le cadre d’une maintenance. Le logiciel est donc installé sur ce système et il est préférable de faire appel à une équipe spécialisée. Cette dernière pourra intervenir lors des mises à jour des logiciels. Le réseau est toutefois fermé avec un tel serveur local, il est alors inutile d’utiliser une connexion Internet.

Le cloud

Depuis quelques années, le stockage sur le cloud est très simple et il permet de gérer plus facilement l’archivage des données. Les données sont donc transférées sur un serveur qui utilise cette fois le Web. Vous récupérez ainsi les mises à jour, vous enregistrez les différentes données et vous pouvez accéder à votre réseau dès que vous le souhaitez avec un ordinateur, un Smartphone ou une tablette. Les interventions sont souvent plus simples avec un SaaS puisqu’elles peuvent être effectuées à distance notamment par le fournisseur du logiciel.

Le déroulement d’une vente est simple

Vous avez désormais assimilé tous les éléments et vous savez pratiquement comment utiliser une caisse enregistreuse dans un supermarché. Il y a donc quelques étapes à prendre en compte pour réussir la vente. Vous devez vous renseigner en tant que vendeur avec des codes d’accès comme si vous deviez vous connecter à un réseau. Il suffit de suivre le guide présent sur l’écran, cela permet d’avoir toutes les étapes.

  • Vous utilisez dans un premier temps le lecteur de codes barres pour enregistrer tous les produits.
  • Il est possible de scanner la carte de fidélité si le supermarché propose un programme.
  • Vous pourrez ainsi déduire le montant présent sur le compte.
  • Le paiement est ensuite à effectuer et il suffit de cliquer sur le bon bouton à savoir les espèces, les chèques ou la carte bancaire.
  • Pour la première solution, le tiroir caisse s’ouvre, il suffit de renseigner le montant donné par le client et le logiciel calcul le montant restant.
  • Pour les chèques, vous devez insérer ces derniers dans l’imprimante, il est alors rempli automatiquement.
  • Pour la CB, le lecteur se met en route et le client peut suivre les indications.

Lorsque la transaction est validée, les tickets de caisse s’impriment et vous pouvez passer à un nouveau client. Il ne faut pas se tromper avec les espèces par exemple notamment en renseignant un mauvais montant, car vous pourriez avoir une erreur par la suite.

En effet, le logiciel peut à la fin de la journée calculer très facilement le montant obtenu pour ce poste. Les vendeurs sont généralement contraints de compter les tickets pour les CB, les chèques et les espèces dans le tiroir-caisse pour savoir s’il y a une erreur. Dans ce cas de figure, une retenue sur le salaire peut être envisagée.

Choisissez un logiciel adapté à votre activité

Lorsque vous décidez de valider l’achat de votre caisse enregistreuse, vous devez impérativement vous attarder sur plusieurs points et notamment les logiciels. Contrairement à un ordinateur classique où vous achetez Windows seulement, les caisses enregistreuses sont quelque peu différentes. En effet, vous devez certes acheter un logiciel qui sera installé sur votre écosystème, mais il doit être en adéquation avec votre activité. Cela permet d’avoir des fonctionnalités qui sont adaptées, vous renseignez ainsi plus facilement votre catalogue et vous gérez rapidement les prestations.


Vous pourrez alors trouver sur le marché des logiciels pour les brasseries, les restaurants, les coiffeurs, les instituts de beauté, les supermarchés ou encore les magasins classiques. Pour les centres commerciaux, il est aussi conseillé de prendre en compte le volume des ventes et votre chiffre d’affaires potentiel. En effet, le logiciel ne sera pas toujours le même pour une petite épicerie et une grande chaîne de supermarchés. Cette dernière aura tendance à relier tous les magasins entre eux afin de centraliser toutes les informations.


N’oubliez pas de regarder si votre logiciel de caisse peut fonctionner avec un mode hors ligne, cela permet d’enregistrer les ventes même avec une coupure Internet. C’est une problématique à envisager pour tous les professionnels. Vous pouvez ainsi continuer à travailler, ce qui ne sera pas le cas si vous êtes dépendant du Web à 100 %.

Laisser un commentaire

Fermer le menu